• 04/09/2012 : Sennecey-lès-Dijon

    Le Bien Public, le 04 septembre 2012

    Sennecey-lès-Dijon :                            
    exposition de Philippe Lamiral

    Philippe Lamiral expose la vigne. Photo René Gauthey

    Dans le cadre du programme “Mémoire de vignes” et de Coup de contes en Côte-d’Or, la médiathèque Michel-Pimpie propose, jusqu’au 30 octobre, une exposition de Philippe Lamiral intitulée “Couleurs de vignes”.

    Pour Philippe Lamiral, le prétexte des vignes permet d’éviter une peinture narrative, non pittoresque, plus abstraite et plus méditative. Les personnes qui s’attendent à voir sur ses toiles la représentation de vignes fidèle à la réalité seront déçues. Il ne peint pas la ressemblance mais la vraisemblance. Chacun de ses tableaux nécessite un regard approfondi pour en retirer tout le suc. Il faut regarder, prendre son temps, accepter d’être dérouté, aller en profondeur, découvrir de nouvelles perceptions isuelles…

    À l’origine du tableau, il y a forcément une intention, celle de rendre une émotion qui se transforme en sensation colorée de la façon la plus vraie possible, de telle sorte que l’on ait envie de s’enfoncer dans le tableau comme dans un paysage et de parcourir la surface.

    L’artiste n’exprime plus le sujet mais le sentiment du sujet ressenti et suscite une rencontre poétique. Il exprime ainsi un sentiment dans une forme simplifiée jusqu’au seuil de l’abstraction. À travers ses œuvres, on passe de la figuration, celle que le regard porte sur le monde, à l’abstraction, où le champ des possibles s’ouvre. Le choix du motif répétitif lui permet de se dégager de la question du “sujet” au profit d’une préoccupation de structure en créant un rythme visuel.

    Ivresse des sens

    Le motif se déploie sur la toile dans la planéité qui s’impose. Une réalité disparaît pour qu’une autre apparaisse : celle de la peinture. Un tableau n’est avant tout qu’une peinture. La peinture a son langage, ses codes expressifs qui fréquentent les territoires de la poésie et de la musique. La peinture de Philippe Lamiral ne se perçoit pas comme un discours mais comme une émotion en intelligence avec le visible. Elle se passe de mots, c’est au regard qu’elle parle : chacun peut s’approprier l’œuvre en fonction de sa sensibilité et de son imagination. Elle est le fruit d’une lente maturation et de sédimentation. De la couleur, du graphisme et des griffures jaillissent une sensation de vie et de joie, une ivresse des sens.

    Philippe Lamiral espère donner envie d’une promenade dans les vignobles avec un autre regard et avec de nouvelles perceptions. Le public pourra ainsi admirer sans modération ses peintures jusqu’à la fin de l’exposition.

    INFO Entrée libre les mardi et vendredi de 14 heures à 18 h 30, le mercredi de 9 heures à midi et de 14 heures à 18 h 30 et le samedi de 10 heures à midi.